Agence Nationale de la Recherche – ANR

L’Agence nationale de la recherche a pour mission d’augmenter la dynamique du système français de recherche et d’innovation en lui donnant davantage de souplesse. A ce titre, l’ANR doit favoriser l’émergence de nouveaux concepts, accroître les efforts de recherche sur des priorités économiques et sociétales, intensifier les collaborations public-privé et développer les partenariats internationaux. L’ANR accompagne l’ensemble des communautés scientifiques publiques et privées.

 

Les équipes de l'ICSM sont impliquées dans 11 projets ANR, dont 6 actuellement en cours :

  • « DYNAMISTE : DYNamique des fluides AluMInoSilicaTEs » (oct. 2015 – mar. 2020)
    Ce projet, coordonné par Magali Duvail (LMCT), porte sur :
    • la caractérisation des solutions alcalines d'aluminosicates par l'utilisation d'approches multi-échelles expérimentales et théoriques,
    • la compréhension des phénomènes de transition sol-gel intervenant dans ces solutions.
    A l'ICSM, les équipes LMCT, L2IA, L2ME et LNER sont impliquées.
     
  • « VECT'OLEO : Laboratoire de structuration des corps gras naturels pour la vectorisation de composés bioactifs végétaux en nutrition topique et orale » (projet ANR LabCom sept. 2014 – août 2017)
    L’objectif de ce LabCom avec OLEOS SA est de permettre la mise au point des systèmes ternaires [huile végétale + complexant naturel + composé bioactif] offrant des performances accrues en terme de concentration et de stabilité par la maîtrise de l’organisation mésoscopique en système continu huile. Ce LabCom permettra d’établir de façon durable un échange de connaissances, de créativité et d’outils analytiques permettant de piloter la création de nouveaux Oléoactifs® et plus performants qui seront commercialisés sur les marchés alimentaires et cosmétiques par OLEOS.
    L'équipe L2IA est impliquée.
    Plus d'informations sur le site du LabCom
     
  • « SILEXE : Liquides ioniques pour le recyclage de métaux par procédé d'extraction/électrodéposition » (oct. 2013 – avr. 2017)
    Ce projet, coordonné par Stéphane Pellet-Rostaing (LTSM), porte sur :
    • le développement d'un procédé efficace pour l'extraction et la purification de métaux stratégiques : tantale, lithium, terres rares,
    • l'étude et l'utilisation de liquides ioniques à température ambiante, utilisant des ligands lipophiles et/ou hydrophobes.
    L'équipe LTSM est impliquée.
     
  • « GTM : Gestion Thermique via les Matériaux » (janv. 2014 – juin 2017)
    Ce projet, coordonné par Sébastien Donet (CEA Liten), porte sur la gestion passive des polluants via les matériaux. Il a pour objectif l'optimisation de la fenêtre d'activité catalytique des systèmes de post traitement des moteurs thermiques.
    L'équipe LHYS est impliquée.
     
  • « CELADYCT : Propriétés électriques de colloïdes par électroacoustique et conductivité dynamique : expériences et approches théoriques multi échelles » (févr. 2013 – févr. 2017)
    Ce projet, coordonné par Emmanuelle Dubois (PECSA – UPMC), a pour objectif de développer des outils (théoriques et expérimentaux) permettant de déterminer les propriétés de charges de systèmes colloïdaux, et plus précisément de systèmes non-transparents et de nanocolloïdes grâce à la réponse d'espèces chargées aux ondes acoustiques ou à un champ électrique oscillant.
    Les équipes L2IA, LSFC et LMCT sont impliquées.
     
  • « ILLA : Interfaces liquide-liquide actives » (févr. 2013 – août 2016)
    Ce projet, coordonné par Olivier Diat (L2IA), est un projet fondamental mettant en œuvre, pour la première fois, optique non linéaire couplée à des mesures de tension de surface, synthèse de molécules extractantes chromophores comme sonde de l’interface, et simulations de dynamique moléculaire. C'est un projet en partenariat avec un groupe de théoricien et expériementateur du CEA-Marcoule (LILA), l'institut lumière-matière de l'université Claude Bernard à Lyon (ILM) et le laboratoire de Modélisation et simulations moléculaires à l'université de Strasbourg (MSN).
    A l''ICSM, les équipes L2IA, LMCT et LTSM sont impliquées.
     
  • « FANTA-SiC : Utilisation de semi-fluoroalcanes amphiphiles pour des approches de soft-templating en milieu non-aqueux – vers la synthèse de SiC à porosité contrôlée » (janv. 2013 – janv. 2016)
    Ce projet, coordonné par Julien Cambedouzou (LDD), associait des études fondamentales visant à la compréhension des processus de structuration à l’échelle moléculaire de molécules amphiphiles fluorées en milieu totalement anhydre, aprotique et anoxique, et des enjeux industriels très forts représentés par la production de matériaux en SiC dont la forme pourra être préalablement moulée, et qui présentent une porosité contrôlée.
    L'équipe L2ME (LDD) était impliquée.
     
  • « MEMFIS : Membranes Fonctionnalisées Innovantes pour la Séparation de Radioéléments » (févr. 2011 – févr. 2015)
    Ce projet, coordonné par Agnès Grandjean (LNER), avait pour objectif de proposer un procédé de filtration-complexation membranaire pour la décontamination des effluents radioactifs, concurrentiel par rapport aux procédés actuels.
    L'équipe LNER était impliquée.
     
  • « CATASURF : Tensioactifs catalytiques pour la conception de milieux réactionnels oxydants polyphasiques microdispersés. Application aux microréacteurs » (nov. 2010 – nov. 2014)
    Ce projet, coordonné par Véronique Rataj (Université de Lille), visait à développer de nouveaux procédés « verts » catalytiques pour la fabrication d’intermédiaires chimiques à faible impact environnemental et impliquant H2O2 comme oxydant.
    L'équipe du L2IA était impliquée.
     
  • « NEQSON : Sonochimie en condition hors équilibre » (oct. 2010 – oct. 2013)
    Ce projet, coordonné par Serguei Nikitenko (LSFC), était un projet de recherche fondamentale centré sur la sonoluminescence et la sonochimie. Son but était d’obtenir les meilleurs rendements d’espèces excitées ou ionisées durant la cavitation.
    L'équipe LSFC était impliquée.
     
  • « COMP-ACT : Nouveaux composés d'actinide: des précurseurs au matériau modèle » (janv. 2009 – janv. 2012)
    Ce projet portait essentiellement sur :
    • la synthèse de nouveaux composés d'actinides hybrides organique-inorganiques, précurseurs d'oxydes, de carbures (ou de nitrures) simples ou mixtes,
    • leur caractérisation par diffraction X et nombreuses techniques physicochimiques
    • leur décomposition thermique sous différentes atmosphères et l'étude des étapes intermédiaires conduisant aux oxydes, carbures (ou nitrures) ultimes,
    • l'étude des propriétés physico-chimiques des matériaux tels que l'aptitude au frittage et le comportement vis-à-vis de la dissolution.
    L'équipe LIME était impliquée.